Bonne retraite, Jocelyne

Texte et mise en scène de Fabien Cloutier
En coproduction avec le Théâtre de la Manufacture et le Théâtre français du Centre national des Arts

Synopsis

« - Ah des fois on a des jobs qu’on aime moins mais y faut trouver les points positifs comme toi, t’es chanceux, tu travailles à même place que ta blonde.
- On est pu ensemble. »

- Échange entre un oncle et son neveu, acte 2.

Jocelyne désire souligner son départ à la retraite avec sa famille. Mais comme dans toute bonne réunion de famille, chacun se mêle maladroitement des affaires des autres. On reconnaît bien ici l’humour grinçant de l’auteur qui sait lire chacun de ses personnages avec une lucidité implacable. Inévitablement, on voit poindre la jalousie, les faiblesses, les bonnes intentions, les préjugés, les maladresses, le choc des valeurs. Le tableau ne nous laisse pas indemnes parce qu’il nous fait mal autant qu’il nous fait rire.

Un souper charmant, laissant une légère amertume en bouche comme si cette table était quelque part, la nôtre.

Distribution

  • Jean guy bouchard ed89d66a026039f4c0f629974dc0d0d32a0b549695a2a15e5c8f453aeb3156c8
    Jean-Guy Bouchard Crédit photo: Julie Beauchemin
  • Josee deschenes dacd111020be4e1e1977023f36829fbae331f52f846c79bff70a2408ec3a85e6
    Josée Deschênes Crédit photo: Julie Perreault
  • Claude despins 1af6ceeb5e46af466e2f5a213b6bc646f287fcdf452946e478a7e313a1c01401
    Claude Despins Crédit photo: Julie Perreault
  • Sophie dion 57547d8052fe0dacd89a3375271d8d8dae31c95a8854d42e031b1511dff715c5
    Sophie Dion Crédit photo: Pierre LaRue
  • Lauren hartley 3bf5dc690879bf38d6de8dbb4ab6af225fedbb02e039966a87c09149e3b72cd1
    Lauren Hartley Crédit photo: Éva-Maude TC
  • Eric leblanc 7ed0dc28e081ab1395318472f7205618d397a9780a46e77b2c7f60cdc39d4611
    Éric Leblanc Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
  • Brigitte poupart fa2f82950bd697605b3a973c40dec4fd15cc173b41cdbe4113793fea15ddba30
    Brigitte Poupart Crédit photo: Fabiola Monty
  • Vincent roy 5c7e51ba7c39db23a5ea3084f63f2d7c8cc908f45c2d80d9b7f80a263b10c269
    Vincent Roy Crédit photo: Éva-Maude TC
  • Lauriane s thibodeau 54c97c88edf61429256d138fdef65bb849dc64053f95a8ec62e18fc846a4ddfc
    Lauriane S. Thibodeau

Conception

  • Maude Audet : costumes
  • Cooke-Sasseville : scénographie
  • Laeticia Hamaoui : lumière
  • Vanessa Cadrin : accessoires
  • Luc Lemay : environnement sonore
  • Emmanuelle Nappert : assistance à la mise en scène

Texte et mise en scène

Fabien Cloutier
Incisif et unique

Auteur, conteur, metteur en scène et comédien, Fabien Cloutier est de la promotion 2001 du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Depuis, il a joué dans une trentaine de productions théâtrales sur différentes scènes du Québec. En 2005, sa performance dans son conte Ousqu’y é Chabot? a fait sensation lors des Contes urbains présentés à la Licorne. Son premier solo, Scotstown, un spectacle à l’humour cru et décapant, s’est mérité le prestigieux prix Coup de cœur des festivaliers du volet Zoofest du Festival Juste pour rire en 2010. À l’été 2011, Cloutier récidivait avec son percutant personnage dans un deuxième opus intitulé Cranbourne, qualifié de «tour de force» par la critique et finaliste au Prix Michel-Tremblay comme Meilleur texte porté à la scène (saison 2011-2012). Fabien Cloutier est aussi récipiendaire du Prix Gratien-Gélinas 2011 pour Billy (Les jours de hurlement). Le texte a également été nominé pour le Prix littéraire du Gouverneur Général. En 2013, il signe aussi une décapante adaptation théâtrale du classique La Guerre des tuques, présentée au Musée national des beaux-arts du Québec. Avec Pour réussir un poulet, sa plus récente pièce présentée à l’automne 2014, fruit de sa résidence d’auteur à la compagnie théâtrale La Manufacture, il remporte son premier prix littéraire du Gouverneur Général en 2015. Il en signe également la mise en scène.

Fort de ses personnages marquants à la télévision (Les beaux malaises, Boomerang, Les pays d’en haut), Fabien Cloutier prend enfin la scène en son nom en 2016. Dans son premier one-man-show intitulé Assume, Fabien Cloutier pourfend la bêtise, chasse les petites manies du Québec contemporain et n’épargne personne. Les politiciens, les décorateurs de maisons et autres fabricants d’opinions passent dans le tordeur. C’est assurément drôle, mais c’est avant tout une charge contre la stupidité et un nécessaire brassage collectif.

Information supplémentaire

Durée:

Information à venir

Acheter vos billets

janvier
Di Lu Ma Me Je Ve Sa 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 1 2
février
Di Lu Ma Me Je Ve Sa 27 28 29 30 31 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Acheter Billetterie Abonnement Infos utiles Plan de salle

Programme de soirée

À venir

Partager la page

Également à l'affiche