CHANTE AVEC MOI

Informations importantes

Texte d’Olivier Choinière

Mise en scène d’Olivier Chonière

En collaboration avec L’ACTIVITÉ


SYNOPSIS

CHANTE AVEC MOI :
L’ART SOURIANT DE CHANTER LA SERVITUDE

Ils n’ont rien d’anonyme. Ce n’est pas une foule qui envahit le plateau, ce sont des individus, composant une vraie société, qui s’emparent de la scène pour créer sous nos yeux, spontanément, une chanson qui, comme le chant des sirènes, attire des gens de toutes les classes, de toutes les cultures, qui la chantent, se l’approprient, l’enrichissent jusqu’à l’apothéose, la plénitude, l’harmonie universelle. Mais la chanson ne veut pas mourir ; elle a maintenant une vie propre, un pouvoir insidieux. Et elle devient une chanson qu’on aime à mort.

L’étonnant Olivier Choinière, l’auteur de Félicité et le créateur de surprenants déambulatoires théâtraux, rassemble 50 comédiens pour mettre au monde une fable aussi singulière que perturbante : un univers de comédie musicale, lumineux, enthousiasmant, porteur des dernières utopies de communion collective, qui se transforme en un conditionnement cauchemardesque, broyant ceux qui l’ont créé en toute innocence. Chante avec moi a reçu le prix de la critique pour la saison 2011-2012 dans la catégorie Montréal remis par l’Association québécoise des critiques de théâtre. Une expérience dont vous ne sortirez pas indemne.


Distribution

Bertrand Alain
Crédit photo: David Cannon
Jean-Marie Alexandre
Crédit photo: Dominique Grenier
Ann-Sophie Archer
Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
Marc Auger Gosselin
Crédit photo: Ève-Maude TC
Marie-Josée Bastien
Crédit photo: Rolline Laporte
Charles-Étienne Beaulne
Crédit photo: Studio ATWOOD
Nancy Bernier
Crédit photo: Julie Artacho
Caroline Boucher-Boudreau
Crédit photo: Hélène Bouffard
Claude Breton-Potvin
Crédit photo: Same Ravenelle
Vincent Champoux
Ariel Charest
Crédit photo: Éva-Maude TC
Jean-Pierre Cloutier
Crédit photo: Johan Jansson
Anne-Marie Côté
Crédit photo: M. Matkovic
Véronique Côté
Crédit photo: Stéphane Bourgeois
Éva Daigle
Crédit photo : Vincent Champoux
Raymonde Gagnier
Jonathan Gagnon
Crédit photo: Kevin Millet
Érika Gagnon
Crédit photo: Vincent Champoux
Israël Gamache
Crédit photo: André Kedl
Marie-Hélène Gendreau
Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
Jean-Michel Girouard
Crédit photo: Atwood
Marie-Hélène Lalande
Crédit photo: Hélène Bouffard
Denis Lamontagne
Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
Simon Larouche
Simon Lepage
Crédit photo : Atwood
Julie Lespérance
Crédit photo: Maxyme Gagné
Marianne Marceau
Crédit photo: Hélène Bouffard
Kevin McCoy
Crédit photo: Hélène Bouffard
Christian Michaud
Crédit photo: Jean-Sébastien Veilleux
Michel Nadeau
Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
Olivier Normand
Crédit photo: Jérémie Battaglia
Jocelyn Pelletier
Crédit photo: Nathalie Turbide
Monika Pilon
Crédit photo: Atwood Photographie
Lucien Ratio
Crédit photo: Marï Photographe
Maxime Robin
Crédit photo: Daniel Richard
Jessica Ruel-Thériault
Crédit photo: Vincent Champoux
Patric Saucier
Crédit photo: Philippe Seguy
Philippe Savard
Crédit photo: Stéphane Audet
Caroline Stephenson
Marjorie Vaillancourt
Crédit photo: Nicola-Frank Vachon
Maud de Palma-Duquet
Crédit photo: Paule Beaudoin

CONCEPTION

  • Romain Fabre : Scénographie
  • Romain Fabre : Costumes
  • Erwann Bernard : Éclairages
  • Olivier Choinière : Musique
  • Philippe Brault : Arrangements musicaux
  • Véronika Makdissi-Warren : Direction musicale
  • Line Nault : Chorégraphie

TEXTE ET MISE EN SCÈNE

Olivier Choinière

L’art de redonner au présent le présent

Olivier Choinière s’affirme depuis quelques années comme l’une des figures les plus novatrices du théâtre québécois par la singularité de son écriture — entre autres avec sa pièce Félicité (2007), diffusée autant en Angleterre qu’en France, en Allemagne, en Suisse ou en Australie — et l’originalité de ses propositions scéniques, parmi lesquelles Chante avec moi (2010) et ParadiXXX (2009), où l’on doublait en direct un film pornographique. Préoccupé par les codes invisibles nés de la culture de masse et qui conditionnent le social et le politique, Choinière s’applique dans ses œuvres à détourner des formes familières afin de révéler au spectateur les filtres qui l’empêchent d’accéder au présent. Empruntant aussi bien au cinéma de série B (Agromorphobia, 2001) qu’aux lieux communs de l’Histoire (Autodafé, 1999) ou aux visites audioguidées (Bienvenue à – (une ville dont vous êtes le touriste), 2005), il travaille essentiellement à déstabiliser les attentes du public pour recadrer sa perception du réel. En 2000, il a fondé L’Activité Répétitive Grandement Grandement Libératrice (ARGGL, ou L’Activité) pour produire ses créations les plus atypiques, notamment la tragédie météorologique Jocelyne est en dépression (2002), le déambulatoire Beauté intérieure (2003) ou, en 2011, Projet blanc, un commentaire sur le théâtre et la mise en scène des classiques transmis clandestinement pendant une représentation de L’école des femmes au Théâtre du Nouveau Monde. Olivier Choinière et L’Activité font partie des fondateurs du théâtre Aux Écuries, nouveau centre de création théâtrale montréalais.


Également à l'affiche durant la saison